Les risques électriques : on agit !

Opération « Fourniture d’électricité d’appoint durant 5 mois d’hiver sans personne à bord »

Cette opération est appréciée pour maintenir sous tension durant l’hiver un déshumidificateur et un chargeur de batterie à bord de votre bateau.
Nous avons décidé de reconduire cette action avec quelques modifications

Certains propriétaires de bateaux n’étaient pas assurés s’ils laissaient leur bateau branché sur le réseau de distribution d’électricité du port sans personne à bord. La signature d’un contrat de fourniture individuelle d’électricité est obligatoire pour respecter l’article 27 du règlement de police du port. Aussi, nous vous proposons la fourniture permanente d’électricité à bord de votre bateau du 1er novembre 2018 au 31 mars 2019, pour une puissance maximale de 500 Watt pour brancher un déshumidificateur et un chargeur de batterie moyennant un prix forfaitaire de 5 euros pour les 5 mois.

Si vous êtes intéressé par cette offre de service contacter la capitainerie.

Nous vous rappelons que des contrôles d’intensité électrique seront réalisés et que toute anomalie entraînera la suspension provisoire de fourniture d’électricité ou l’annulation de l’autorisation de branchement si ces anomalies persistaient.
Article  :  
Laisser son bateau branché au ponton, quels sont les risques ?
https://www.mata-i-nautisme.fr/laisser-son-bateau-branche-quels-sont-les-risques/
Incendies port de saint malo

… Grave incendie dans le port des Bas Sablons
Le 30 avril 2017 vers 5 heures du matin, dans le port des Bas Sablons à Saint Malo, un incendie se déclenche à bord d’un voilier inoccupé. Il brûle et fait brûler ses voisins. Les amarres fondent, des bateaux en flammes traversent le chenal et enflamment d’autres bateaux. Carburants, résines, plastiques, bouteilles de gaz, fumées noires opaques et toxiques, je vous laisse imaginer le tableau.
40 pompiers parviennent à stopper le drame.
Que s’est-il passé ? Pas besoin d’être devin pour deviner qu’il s’agit d’un problème électrique, ce que confirment quelques jours plus tard divers rapports d’experts. C’est « un accident », l’enquête n’ira donc pas plus loin.
22 bateaux détruits…
Conclusion, même si le risque est faible, pourquoi le prendre ?

Photo : ©Ouest France | DR